Dans le cadre des relations d'amitié et de coopération existant entre le Japon et le Royaume du Maroc, un accord relatif à un Prêt en yen japonais à un taux préférentiel et d’un montant s’élevant à environ 467 millions de dirhams a été signé le lundi 16 janvier 2017au siège du Ministère de l’Économie et des Finances du Royaume du Maroc.

Suite à l’Échange de Notes signé entre Monsieur Mohammed BOUSSAID, Ministre de l’Économie et des Finances, et Son Excellence Monsieur Tsuneo KUROKAWA, Ambassadeur du Japon au Maroc,  la signature de l’Accord de Prêt entre Monsieur Abdelmalek FARAJ, Directeur Général de l’Institut National de Recherche Halieutique (INRH), et Monsieur Hitoshi TOJIMA, Représentant Résident de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), s’est déroulée en présence du Dr Shinichi KITAOKA, Président de la JICA, ainsi que des Responsables du Département de la Pêche Maritime et du Ministère de l’Economie et des Finances.

Sachant l’importance du secteur de la pêche dans l’économie marocaine et des liens étroits entre le Royaume du Maroc et le Japon en matière de pêche maritime, le Japon a depuis longtemps soutenu les efforts du Maroc dans le développement de la recherche scientifique halieutique et océanographique, au regard de son rôle majeur dans la stratégie marocaine de Durabilité. Par ailleurs, le renforcement de la recherche scientifique marine, océanographique et halieutique est un axe prioritaire de la stratégie halieutique marocaine « Halieutis », et ce projet en est une illustration majeure.

Les navires, utilisés actuellement pour les besoins de la recherche halieutique au Maroc, ont été procurés grâce à des dons japonais. Cependant et malgré un entretien régulier durant plus de deux décennies, il devenait urgent d’acquérir un nouveau navire de recherche doté des dernières technologies et conçu pour maintenir les capacité d’évaluation des stocks halieutiques nationaux ainsi que de renforcer les capacités du Maroc dans la recherche océanographique et écosystémique, surtout dans le contexte actuel du changement climatique.

Le navire océanographique de recherche halieutique qui sera nouvellement construit, au profit de l’INRH, d’environ 48m de longueur, disposera des dernières technologies de pointe de mesures océanographiques, de sondages acoustiques bathymétriques et d’échosondages des ressources marines ainsi que de chalutage qui permettront de faire des avancées majeures dans la connaissance de l’écosystème marin, en matière d’évaluation et de suivi des stocks halieutiques, et plus généralement dans l’appui scientifique pour le développement durable du secteur halieutique.

L’aboutissement de l’acquisition de ce navire constitue le point de départ de futures perspectives de partenariat pour l’INRH, la communauté de la Recherche, et surtout, pour la coopération régionale et internationale en matière de recherche océanographique et halieutique notamment dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, au Maroc et dans la région Nord-Ouest Africaine. Il s’inscrit également dans l’axe de renforcement du système d’observation côtière des océans de l’Initiative de la Ceinture Bleue que le Maroc a lancé dernièrement à l’occasion de la COP22.

Le prêt accordé à l’Institut National de Recherche Halieutique, qui sera l’agence d’exécution du projet, permettra l’acquisition clef en main du navire de recherche construit au Japon, ainsi que la formation au Japon pour sa future exploitation.

Communiqué de presse Aujourd'hui le Maroc

Communiqué de presse le matin.ma