Basée sur des techniques de biologie moléculaire et de génétique, la mission de ce laboratoire est d'identifier les unités de stocks halieutiques et d'étudier la variabilité génétique des populations halieutiques. L'objectif est notamment de délimiter géographiquement les stocks halieutiques, de comprendre et modéliser la migration des populations, permettant une meilleure compréhension de la dynamique des stocks. L'équipe scientifique de ce laboratoire travaille également sur la cartographie et la hiérarchisation de la biodiversité marine à l'échelle du gène, les aspects évolutifs des espèces et sur la traçabilité des captures de la pêche par les méthodes moléculaires.

 

En 2015, le laboratoire est composé de 2 chercheuses et 1 doctorant stagiaire.