Ce projet est le fruit de plusieurs rencontres et discussions entre des experts consultants japonais et de leurs homologues marocains de l’INRH, sous la coordination du Département de la Pêche Maritime qui ont abouti à retenir un site sur le littoral de la baie méditerranéenne d’Amsa pour l’installation du futur Centre de Recherche et de Technologies Conchylicole Méditerranée.

L’objectif principal de ce projet est de développer une recherche scientifique et technique en conchyliculture visant une production de connaissances pratiques et un savoir-faire opérationnel en matière de technologies de reproduction en captivité, de production de naissains et de systèmes d’élevage (grossissement) à caractère vivrier, artisanal, intensif, sea-ranching, etc.

Un autre objectif recherché est de créer et constituer une base de données et un répertoire de connaissances à mettre à la disposition des utilisateurs (pêcheurs, aquaculteurs, institutionnels, ….) intéressée par l’information, la formation, le perfectionnement, la reconversion, la promotion, l’investissement ou le travail dans ce domaine. Ces connaissances et ces technologies seront mises au service du développement durable de la conchyliculture au Maroc, afin de contribuer à la diversification de l’économie rurale, à la création d’activités génératrices de revenus notamment pour les pêcheurs artisans locaux et à l’amélioration de la sécurité alimentaire.

 

Au sujet de ce projet, il est apparu dans la presse nationale :

 

Recherche conchylicole : Le Maroc se dote d’un centre à 100 MDH

Posté le mardi, 16 juin 2015 - 11:29 pm

(www.infomediaire.ma) - Un accord de don d'un montant de 100 millions de dirhams a été signé, ce mardi à Rabat, entre l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et le ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime pour la construction d'un centre de recherche et de technologie conchylicoles dans la baie d'Amsa à Tétouan.

Ce projet, qui vise à promouvoir la recherche en aquaculture de mollusques y compris la production de plants de fruits de mer, s'inscrit en droite ligne de la stratégie du royaume pour développer l'aquaculture et l'industrie de la pêche à travers notamment le renforcement des capacités de l'Institut national de recherche halieutique (INRH).

Le centre aura ainsi vocation de promouvoir la recherche et la formation en matière de nouvelles technologies en conchyliculture tout en respectant l'environnement marin de la région.

S'étalant sur une superficie 7 000 m2, dont 5 000 m2 construite, le nouveau centre comprendra notamment des laboratoires, un centre de formation, un château d'eau, une ferme aquacole au large de la baie et un bloc administratif.

A noter que le soutien japonais comprend également le suivi et l'octroi du matériel nécessaire à la recherche technologique sur l'aquaculture.

SOURCE : http://www.infomediaire.net/news/maroc/recherche-conchylicole-le-maroc-se-dote-dun-centre-100-mdh

 

TÉTOUAN: DON JAPONAIS DE 100 MDH POUR LA RECHERCHE EN AQUACULTURE

Par Le360 (avec MAP) le 16/06/2015 à 23h30

 

© Copyright : DR

Un accord de don de 100 millions de dirhams a été signé, ce mardi 16 juin à Rabat, entre l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et le ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime pour la construction d'un centre de recherche et de technologie conchylicoles dans la baie d'Amsa.

L'accord a été signé par le représentant de la JICA au Maroc, Koichi Shoji, et le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, en présence de l'ambassadeur du Japon au Maroc, Tsuneo Kurokawa. Dans une allocution, M. Shoji a indiqué que ce projet vise à promouvoir la recherche en aquaculture de mollusques, y compris la production de plants de fruits de mer. Il s'inscrit en droite ligne de la stratégie du royaume pour développer l'aquaculture et l'industrie de la pêche à travers, notamment, le renforcement des capacités de l'Institut national de recherche halieutique (INRH).

 

S'étalant sur une superficie de 7.000m2, dont 5.000m2 seront construits, le nouveau centre comprendra notamment des laboratoires, un centre de formation, un château d'eau, une ferme aquacole au large de la baie et un bloc administratif. Le centre aura ainsi vocation de promouvoir la recherche et la formation en matière de nouvelles technologies en conchyliculture, tout en respectant l'environnement marin de la région, a indiqué le représentant de la JICA au Maroc. Ce dernier a encore précisé que le soutien japonais comprend également le suivi et l'octroi du matériel nécessaire à la recherche technologique sur l'aquaculture.

 

S'exprimant à cette occasion, M. Akhannouch a affirmé que ce projet constitue un nouveau jalon dans la coopération maroco-japonaise dans le domaine de la pêche maritime, ajoutant que ce centre vient répondre aux besoins en matière de recherche et de formation technique en aquaculture. Tout en se félicitant de l'excellence des relations d'amitié et de respect mutuel entre le Maroc et le Japon qui ont fêté le 30ème anniversaire de leur coopération halieutique lors de la dernière édition du salon Halieutis à Agadir, le ministre a souligné que cette coopération ne cesse de se renforcer depuis la signature de l'accord de pêche maritime entre les deux pays en 1985.

 

SOURCE : http://www.le360.ma/fr/economie/tetouan-don-japonais-de-100-mdh-pour-la-recherche-en-aquaculture-43131

 

100 MDH pour un centre de recherche conchylicole à Tétouan

 

Un accord de don d'un montant de 100 millions de DH a été signé, mardi à Rabat, entre l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et le ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime pour la construction d'un centre de recherche et de technologie conchylicoles dans la baie d'Amsa à Tétouan.

 Dans une allocution à cette occasion, le représentant de la JICA au Maroc, Koichi Shoji, a indiqué que ce projet qui vise à promouvoir la recherche en aquaculture de mollusques y compris la production de plants de fruits de mer s'inscrit en droite ligne de la stratégie du royaume pour développer l'aquaculture et l'industrie de la pêche à travers notamment le renforcement des capacités de l'Institut national de recherche halieutique (INRH).

Le centre aura ainsi vocation de promouvoir la recherche et la formation en matière de nouvelles technologies en conchyliculture tout en respectant l'environnement marin de la région, a indiqué le représentant de la JICA au Maroc, ajoutant que le soutien japonais comprend également le suivi et l'octroi du matériel nécessaire à la recherche technologique sur l'aquaculture.

S'étalant sur une superficie 7000m2, dont 5000m2 sera construite, le nouveau centre comprendra notamment des laboratoires, un centre de formation, un château d'eau, une ferme aquacole au large de la baie et un bloc administratif.

 SOURCE : http://www.medias24.com/Quoi-de-neuf/pdf155850-100-MDH-pour-un-centre-de-recherche-conchylicole-a-Tetouan.html

 

Recherche conchylicole : Le Maroc se dote d’un centre à 100 MDH

16 juin 2015Marocinfomediaire-1

(www.infomediaire.ma) - Un accord de don d'un montant de 100 millions de dirhams a été signé, ce mardi à Rabat, entre l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et le ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime pour la construction d'un centre de recherche et de technologie conchylicoles dans la baie d'Amsa à Tétouan.

Ce projet, qui vise à promouvoir la recherche en aquaculture de mollusques y compris la production de plants de fruits de mer, s'inscrit en droite ligne de la stratégie du royaume pour développer l'aquaculture et l'industrie de la pêche à travers notamment le renforcement des capacités de l'Institut national de recherche halieutique (INRH).

Le centre aura ainsi vocation de promouvoir la recherche et la formation en matière de nouvelles technologies en conchyliculture tout en respectant l'environnement marin de la région.

S'étalant sur une superficie 7 000 m2, dont 5 000 m2 construite, le nouveau centre comprendra notamment des laboratoires, un centre de formation, un château d'eau, une ferme aquacole au large de la baie et un bloc administratif.

A noter que le soutien japonais comprend également le suivi et l'octroi du matériel nécessaire à la recherche technologique sur l'aquaculture.

Source : http://www.infomaroc.net/2015/06/16/recherche-conchylicole-le-maroc-se-dote-dun-centre-a-100-mdh/